Pourquoi ?     |     Notre envie      |     Où ?      |     Ils nous inspirent     |     Pour qui ?

Co-construire un lieu de vies d’un nouveau genre créateur de liens entre les citoyen·nes, associations, artistes, institutions et entreprises.

La Maison Folie à Mons, c’est une ancienne école reconvertie en 2004 en lieu culturel et citoyen dotée de trois espaces : la Margin’halle, l’Espace des Possibles et la salle des Arbalestriers.

En 2021, inspirés des Tiers Lieux, nous nous sommes lancés un défi un peu fou : rendre à la Maison Folie son identité liée au quartier et en faire un lieu qui appartient vraiment aux citoyen·nes : artistes, associations, institutions, entrepreneur·euses…

Pendant des mois, nous avons discuté avec de nombreux·ses citoyen·nes lors des jattes de folie. Nous leur avons demandé leurs envies, leurs besoins, leurs projets. Nous avons ensuite recensé leurs réponses et avons créé 6 groupes de travail gérés par eux·elles pour imaginer la suite.

Un an après le début de l’aventure, nous sommes très heureux·ses : ça bouge à la Maison Folie ! La « Maison du projet” a vu le jour (un espace polyvalent doté d’une scène, d’un bar, d’une salle de réunion, d’un coin enfant et mis à la disposition de toutes et tous) et a accueilli une centaine d’activités en tous genres ; les groupes de travail citoyen·nes ont mis sur pied leurs premiers projets : brassin collectif ; cuisine partagée, scènes ouvertes musicales, ateliers de récup’, weekend bien-être et même une fête de quartier ! ; une gouvernance alternative s’est mise en place (à la maison folie, pas de chef mais des cercles supports, thématiques et une réunion de coordination tous les jeudis…); et grâce à de nombreux partenaires et ami·es, nous avons pu étoffer le projet d’une programmation artistique (merci Mars); réfléchir à l’aménagement futur (merci la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMONS et ARTS2); s’interroger sur les nouvelles pratiques de médiation (merci l’UCLouvain FuCaM Mons); nous former (merci Technocité); vous accueillir encore plus chaleureusement grâce à l’arrivée de Tristan (merci la Ville de Mons et le CPAS); et décorer le lieu (merci Article 27).

Fort·es de ces premières aventures, nous voulons aller plus loin aujourd’hui et proposons de mettre en place un test d’occupation à l’Espace des Possibles. L’occasion de répondre aux demandes (exposition, occupation longue durée, répétitions, résidence d’artistes…) qui n’ont pu être comblées jusqu’ici… On ouvrira l’Espace des possibles le 9 janvier et, dans la foulée de cette ouverture, nous proposons à qui veut de participer collectivement à son optimisation (isolation phonique de certains espaces, construction de cimaises d’exposition à roulettes, fabrication de casiers, signalétique…) (chantier créatif/ hackathon du 13 au 15 janvier); Parallèlement, nous entamons une réflexion sur notre modèle économique et juridique.

Pour le reste, les propositions de participation au projet se poursuivent : tout·e citoyen·ne a toujours la possibilité d’organiser une activité, donner son avis, rejoindre un groupe collectif pour créer des projets ou s’intégrer dans la gestion et l’organisation.

Plus tard, nous testerons les autres sites : les bureaux, la cour, la salle des Arbalestriers. Une importante phase de travaux énergétiques et structurels aura lieu ensuite de 2024 à 2026. Date à laquelle le projet pourra atteindre son plein potentiel d’accueil, d’accompagnement et de convergence citoyenne, culturelle et artistique.